Courses

Grappe de Cyrano

 

11225919 10206586596726252 1504546087 n

Dsc 3756Le 9 et 10 juin avait lieu la 28eme Grappe de Cyrano en Dordogne. Nous étions 3 du Team Enduro Passion à y  participer ainsi que 2 pilotes du Chaumont Enduro 52. La course se déroulait autour du village des Eyzies. Magnifique village de départ dans une région tout aussi magnifique au cœur de nos origines préhistorique avec la grotte de Lascaux et les multiples sites troglodytiques.

Dsc 3757Arrivé jeudi en fin d’aprem après 8h30 de route, place à l’apéro dans un gite magnifique chez des producteurs de vin adorables.

Vendredi matin, départ pour les repérages des 7 spéciales, 4 par tours dont une identique chaque fin de journée mais dans le sens inverse. Après 4h de repérage nous nous dirigeons aux contrôles administratif et technique relativement long, mais c’est compréhensible au vu des 630 pilotes inscrits! Apparemment la grappe a le vent en poupe pour cette nouvelle formule (concentré autour d’une seul ville)

Dsc 3761Samedi :
Départ 8h34, on quitte la vile par un petit chemin et tout de suite on attaque les p
assage en cailloux sympa, malheureusement nous allons vite emprunté de long passage route qui vont ternir le parcours du samedi avec je pense, à vu de nez, entre 80 et 90 km de route sur 215 km au total, vraiment dommage...
SP1, juste à côté du gite,  une belle banderolé en herbe avec deux passages mous qui va se transforme en bourbier. Pour ma part de bonne sensation et une bonne vitesse, c’est super pour cette 1er spéciale
Les gallère du ptit Fred N°1: Arrivé au CH1, obligé de trouvé une solution de fortune pour le dépanner. Le relais de démarrage de la Sherco  est cramé. Seul solution, des petits câbles électriques branchés en direct qui vont faire chauffer ses mains tout au long de la journée ! (imaginez l’intensité au démarrage dans des câbles en 1,5mm² !)

Dsc 3780SP2, 1h45 de repérage avec je ne sais plus combien de montée et autant de descente dans des pierres, du sable et racines, une spéciale qui va être très longue avec notamment un passage assez chaud dans une monté en pierre relativement délicate où notre collègue de Chaumont ; Thierry, se fait embarqué par un pilote qu’il doublé dans cette montée juste devant moi.
A mi-journée, neutralisation de la course pendant une heure pour prendre un repas avec nos assistances et tous les pilotes. Vraiment convivial ce principe propre à la Grappe.
SP3, un terrain de cross, à l’ancienne, des sauts en longueur sans danger, avec un départ en grille pour 2 tours. Pour ma part mauvais départ suite à une collision en sortie de grille, je pars avant derniers avec le ptit Fred juste derrière qui ne voulais pas rendre de risque au départ, je me faufile et je parviens à revenir au contact de Thierry (Chaumont) aux alentours de la 6eme place, après une petite bagarre sur quelque virage j’arrive à le
passer juste avant la fin de nos 2 tours de terrain.
Dsc 3760SP4, une spéciale dans un champ labouré, avec une texture qui ressemble à du sable. De bonne ornière se sont formée, que du bonheur, gaz a fond du début à la fin.
Les galères du ptit fred N°2 : la sherco a encore perdu sont garde boue arrière !!! Une femme l’a même arrêté en spéciale pour lui dire qu’il l’avait perdu !
18h30, Fin de la journée et tout le monde est à l’arrivé, une assistance rapide avant de mettre les motos au parc. Un peu plus longue sur la sherco de Fredo pour fabriquer un nouveau garde boue.

Maintenant place à la soirée Méchoui de sanglier  organisé d’une main de maitre par les bénévoles du moto club. Une soirée conviviale où poireaux et top pilotes se côtoient. Nous avons eu le plaisir d’y voir par exemple Alain Duclos pilote du Dakar et nous avons même mangé à coté de Fabien Planet.

Dimanche
Départ 9h20

Ar 3231Les galères du ptit Fred : le commissaire a la sortie du parc plaisante avec lui sur son garde boue fait maison et lui dit qu’il a aperçu un garde boue sur la table au départ. Et en effet, il s’est vu remettre le restant du garde boue !
SP5, une extrem, une vraie, qui a bouchonner sévère car beaucoup de franchissement concentré avec une seul trace possible, et vu que beaucoup des pilotes ont un niveau rando amateur, ça a coincé souvent.
La liaison de cette deuxième journée est plus intéressante, moins de route et plus de beaux passages avec également des bourbiers, car c’est bon pour la peau !
SP6, une longue spéciale alternant prairie et bois, avec des passages serré entre les arbres, voir trop serré, malheureusement nous n’avons pas eu le temps de la repéré, et dans une partie serré je tape un rocher qui m’envoi percuté un arbre, la réception sera douloureuse (Aprés consultation chez le chirurgien dans la semaine, rupture du Ligament Croisé Antérieur). Après plus d’une minute passée au sol à reprendre mes esprits, je repars comme je peux, le classement va prendre une claque. Le reste de la liaison sur une jambe, va falloir serrer les dents….

Mi-journée, traditionnel pause déjeuner avec nos assistances, sur la place d’un beau village. L’occasion de faire le point sur les dégâts aux genoux, c’est douloureux, mais pas gonflé on va essayer de repartir tant bien que mal, il reste 80km et la liaison est globalement simple, ça devrai le faire.
Dsc 3777Malheureusement Thierry, ne se sentant pas bien, a préféré jeter l’éponge par sécurité.
A peine ressorti du village, une bonne grimpette en rocher où une dizaine de pilote sont tanqués, obliger de se faufiler au milieu pour gravir jusqu’en haut sans trop de difficulté, heureusement qu’elle est sec, sinon ça aurai été une autre histoire.
Un  autre point spectacle dans cette liaison, qui avait l’aire sympa, un genre de spécial hard mais non chronométré. Malheureusement obligé d’emprunté de Soft car impossible à faire avec ma patte folle.
SP7, une belle prairie comme la SP1, avec un grip d’enfer, un temps honorable sur une jambe me redonne l’envi d’aller au bout
SP8, la même que la SP4 mais en sens inverse, cette fois ci énormément défoncé. Je m’en sors avec seulement une petite dizaine de seconde en plus que la veille.
18h40, Fin de journée plus qu’à rendre les transpondeurs

Sd10293Je fini le week end à la 355eme place, vraiment déçu de cette piètre performance, mais bon, on va essayer de se soigner rapidement et faire mieux pour la rand’auvergne le 27 et 28 juin prochain.

En attendant, un bon barbecue entre amis pour finir le grand week end moto avant de repartir tranquillement lundi.

Encore un grand Merci à mes partenaires pour cette saison 2015

100 Quentin Pouillet (Chaumont Enduro 52)
355 Laurent Changenet (Team Enduro Passion)
504 Teddy Rioufreyt (Team Enduro Passion)
519 Frederic Lombart (Team Enduro Passion)
DNF Thierry Michel (Chaumont Enduro 52)

Enduro Buzancy

11198695 593729620768908 1811507759 n11198792 593731087435428 1927386740 n

Romain: "Voilà deux ans que je débute l'enduro et ma Première course en ligue 2 avait lieu ce week end à buzancy ,j'apprends au fur et à mesure ... Ce week end fut très complexe avec un parcours assez roulant mais très gras à certains endroits, un peu plus technique en forêt ,le tout agrémenter de jolies sillons émoticône smile . Mode patins à glace en gros. Des temps de ch respecter largement , sp1 très joli tracé , un manque de vitesse en fin de speciale me fais perdre beaucoup de secondes. En revanche sp2 , c'est la que tout se complique . Très glissante déjà au premier passage des le matin ,difficile à trouver de bonnes traces, une chute me fais perdre trop de temps . Deuxième passage ........ La pluie ne cesse pas depuis le matin. La fatigue et les conditions meteo s'accumulent , Une chute qui me plombe mon classement, des pilotes tanqués par 2 voir 3 devant certains obstacles . (pratiquement 2 min d'ecart par rapport au premier passage).

Je garde un bon souvenir de cette course et de l'acceuil chaleureux du club malgres tout . Rdv l' année prochaine à buzancy avec la neige peut être cette fois? :-)))

Je tiens à remercier ma chérie pour une assistance au top et toutes les personnes qui M'aident pour être là."

Classement pilotes club:

Ligue 2:64 CHAMOUGNY Romain (13 en L2E1)

Ligue 3:DNF DUVEAUX Sébastien

Enduro Latrecey

1040260365

Long, cassant et épuisant, voilà comment on peut résumer l’enduro de Latrecey ! Un Enduro, un vrai, pour les Hommes !  99% du tracé dans des singles ! Pour la plupart très serré entre les arbres. Un bel enduro! Avec des temps serré, très serré, voir même un peu trop serré ce qui va imposer aux pilotes de rouler au rythme spéciale pendant les 86km du tour à répéter 1 fois pour les L1, 2 fois pour les ligues 2 et 3 pour les ligue 1.

Un parcours magnifique, avec une dizaine de beau  points chauds, dont certains auront piégés plus d’un ! Juste un petit passage le long du ruisseau un peu limite : à la limite d’aller piqué une tête, qui aurai pu être bien rafraichissante… Deux spéciales au programme, une SP1 dans un sous-bois de sapin, très usante physiquement de par ses cailloux, racines et virage interminable. Une SP2 beaucoup plus rapide et très longue, au début une partie boisée sympa puis une grande prairie en herbe sèche dans un beau coteau en dévers. 
 

Coté course du bon et du moins bon pour le Team Enduro Passion. Jean Baptiste LABIGNE, qui éprouvé ses nouvelles botes flambant neuve ! N’a pas eu de souci avec ses dernières mais avec ça moto qui a été capricieuse avec des calages répétitifs qui auront eu raison de lui à la fin du 1er tour. Nico GILSON à quand à lui eu une bonne chaleur en se loupant prêt du ruisseau et en évitant de justesse la chute dans ce dernier, pas moins de 4 pilotes pour remonter la moto. Du coup un gros coup de surchauffe et il jettera l’éponge dans la seconde partie du tour. Stéphane POULET a été victime de la malchance, en panne dans le 2eme tour, la moto ne veut plus démarrer, contraint à l’abandon, tout ça à cause d’une cosse débranché ! Les boules quand on sait qu’il a fait des bon temps de spéciale et n’avait pas de pénalité ! Pour les autres cela c’est plus ou moins et mieux passé. En Ligue 2 Laurent CHANGENET a fini t’en bien que mal à la 104eme place malgré une épaule abimé. Hugues FRANCOIS et Sylvain MAGINOT ont roulés comme à la coutumé ensemble et finissent respectivement à la 29eme et 69eme place. Coté Ligue 3 Maxime ETIENNE remporte la Ligue 3 et Romain CHAMPOUGNY  finit 3eme, très belle performance et ont les félicite ! Sylvain RENARD les suit de près à la 7eme place. Alain BERTAUD se classe 17eme. Tir groupé pour Nicolas BINETRUY et Frédéric LOMABRD respectivement 64 et 65eme place avec 6min de pénalité chacun.
 

En tout cas félicitation au MC Latrecey pour cette belle organisation

Les photos du Team Enduro Passion à Latrecey
https://picasaweb.google.com/112906049998803748627/Latrecey2014

Buzancy 2014

Le Team Enduro se déplaçait le weekend end dernier à Buzancy (08), petit village perdu au milieu des Ardennes entre Vouzier et Stenay. 550 pilotes attendu pour la 3eme course du Championnat de Champagne pour s’élancer sur les traces de l’ancien « enduro des petites armoises » Un parcours de 80km à parcourir 1 fois pour les Ligue 3 et 2 fois pour les Ligue 2. Les ligues 1 et inter Suisse / Belge quant à eux devrons la boucler 3 fois.

2 spéciales au programme à reconnaitre sous une pluie battante, la SP1 tracé dans un « parc à vaches » où l’on pouvait voir encore les traces de sabots bien profond dans la glaise qui pouvait laisser présager de la dégradation du terrain. De multiple virage en devers, beaucoup de parties très grasse qui aller rendre compliqué une tracé plutôt facile avec ces multiple montées et descentes successives où il ne fallait pas se louper sous peine de rester au fond du trou. La SP2 dans une grande pâture, de grande ligne droite en monté et descente avec des sauts naturel, pas de difficultés particulières, juste une dernière monté en partant d’un devers avec une possibilité d’un raccourci Hard sur une énorme racine qui représente une marche d’un bon 60cm de haut bien glissante avec toute cette pluie.(shunter par les organisateurs dimanche matin car impraticable) Au vue des conditions météo annoncé pour le weekend end et la réputation des Ardennes connus pour ses bourbiers, nous avons préparé les motos en conséquence en prenant soin de partir avec des pneus neuf sur les deux motos. Malheureusement les conditions météo du samedi vont obliger les organisateurs à raccourcir le parcours et énormément de pilote n’irons pas jusqu’à la fin de leurs course. Nos pilotes vous font part de leur expérience dans ces quelques lignes :

Virgile : C’est avec beaucoup d’impatience mais aussi un petit peu de stress que le weekend de course commence. Les conditions météo étant horrible c’est sous une pluie battante que nous irons découvrir le calvaire qui nous attend dimanche. Apres un départ en douceur en liaison, la sp1 arrive très vite et la.... Départ pour 15min de calvaire, ou le grip était absent. 2 chutes en sp1. Bravo!!! Perdu pour perdu je décide d’attendre un amis pour faire la course avec. La liaison est plutôt sympa, c’est très très gras mais marrant. Mon coéquipier lui apprécie moins mais je l’attends car pour moi l’enduro c’est avant tout un loisir entre amis. Arrivée au ch2 (2/3 de la course) mon coéquipier décide d’abandonner. Je le traine jusqu'a la sp2 en espoir de terminer l’enduro en duo jusqu'à la fin. Arrivé à la SP2 je prends seul le départ, un virage chute, une descente chute... L'abandon ma tendu aussi les bras une nouvelle fois... La spéciale était devenu impraticable et les organisateurs l’ont stoppé quelques pilotes derrière moi. Bien physiquement cette fois, je suis vraiment déçu de ne pas avoir réussi à terminer l'enduro, les conditions météo catastrophe et le manque de pratique sur un terrain rendu si compliqué et éprouvant auront eu raison de moi.

Laurent : Une course bien compliqué en perspective, dès les premiers mètres de chemin, on comprend très vite que l’eau n’a pas réussi à pénétrer la terre rendu très dur suite aux dernières semaines de soleil. Une fine pellicule de boue se forme sur du dur et cela fait un beau verglas… Bref un calvaire. Arrivé à la SP1, on constate la dégradation très rapide de la spéciale. Beaucoup de pilote sont coincés, les motos surchauffe dans tous les coins, ça va être du sport ! Pour ma part j’ai réussi a bouclé ma spéciale en évitant les pilote en difficulté et en restant sur mes roues. Je n’ai pas réussi a trouver le bon feeling pour rouler vite, et je fais un temps dans la moyenne de 9’57 où le meilleur ligue 2 roule en 6’15, certes un peut plus de 3min de retard mais loin des 16 à 23 min des moins bon ! Me voila parti pour le 1er CH qui fut très court en temps, et je me prend 7min de pénalité suite à un gros bouchon sur une difficulté. On comprend très vite que la course va se jouer sur les pénalités en liaison. Le CH2 est quant à lui encore plus gras, la vitesse en liaison me manque et je me débrouille comme je peux dans les ornières mono trajectoire interminable…. 25 min d’avance au CH2 ravitaillement ce qui me laisse le temps de faire le plein, manger et décrotter la moto. Puis viens la SP2, coup de chance elle ne s’est pas encore trop dégrader et je peux mètre du gros Gaz. Vraiment très plaisante comme spéciale, dommage que je fais 2 erreurs sur des virages très serré rendu très glissant mais un bon temps de 5’35 contre 4’30 pour le meilleur. Le CH3 une copie conforme de CH2, une ornière mono trajectoire qui devient lassante. Fin du 1er tour, un peu juste en temps mais j’arrive à faire le plein et pointer à l’heure. La commence les problèmes, la grêle se mêle à la fête, la SP1 est labouré. Je passe pas loin de 15 min dans la spéciale après une chute qui va me prendre 4 ou 5 min pour relever la moto coincé dans une montée… Puis on repart dans une liaison encore plus défoncé, plusieurs fois je me retrouve coincé dans des ornières trop profonde au point ou le moteur frotte de chaque côté. L’embrayage commence à souffrir ça commence à sentir le roussi. Le bouchon de 1er tour sur la difficulté, il a fallu s’entraider entre les pilotes pour tirer les motos afin de continuer notre route. Arrivé au CH avec 25min de retard, je décide de renoncé car le pire était à venir et la quantité de moto cassé sur le parcours m’ont encouragé à prendre cette décision car il y avait plus à perdre qu’à y gagner avec le 33min de pénalité. 



La direction de course prendra la décision de ne pas comptabiliser le second tour des ligues 2 au vue de la quantité d’abandon, ce qui n’est pas très normal vis-à-vis des pilote qui ont pris des risques pour finir la course dans les temps, mais ça c’est un autre débat que les commission d’enduro auront à gérer pour l’attribution des points au championnat. Les ligues 1 et inter quant à eux seront dispensés de repartir pour leurs 3eme tour et les ligues 3 on bénéficier d’une clémence sur la fin de leur tour car les pénalités à l’arrivé n’ont pas était pris en compte. En ligue 3 Virgile et Pierre n’ayant pas fini le tour n’ont pas étés classé et donc n’a pas encore marqué de point pour le championnat. Nicolas Gilson marque de gros point en finissant 9eme au Scratch. Laurent à bénéficié de la décision de la direction de course et termine à la 118eme place au sratch en Ligue 2. Stephane Poulet termine a la 114eme place. Officieusement Laurent se trouve à la 18eme place au Championnat de Champagne en attendant d’avoir la décision de la commission d’enduro pour la comptabilisation ou non de cette course.

La prochaine course qui se déroulera à Rocroi le 25 Mai, encore dans les Ardennes à la frontière de la Belgique. En espérant que la réussite soit au rendez-vous cette fois ci.

Granges sur Vologne 2014

Résultats des pilotes Haut-Marnais à Grange Sur Vologne:


Ligue 1
24 Simon Huguenin 2-E3 MC Latrecey
26 Benjamin Guinot 5-E2 Mc Latrecey
38 Pouillet Quentin 8-E2 Chaumont Enduro 52
42 Labbe Etienne 9-E3 Mc Latrecey

Ligue 2
34 Hugues Francois 7-E2 Team Enduro Passion
36 Francis Fels 3-E3 Chaumont Enduro 52
57 Jean Baptiste Labigne 10-Veteran Team Enduro Passion
69 Xavier Koechlin 7-E1 Chaumont Enduro 52
80 Bertrand Huth 19-E2 Chaumont Enduro 52
83 Stephane Poulet 13-Veteran Quenechneux Team
114 Sylvain Maginot 29-E2 Team Enduro Passion
140 Laurent Changenet 40-E2 Chaumont Enduro 52

Ligue 3
27 Nicolas Gilson 6-E2 Team Enduro Passion
71 Frederic Lombard 16-E2 Team Enduro Passion

Granges Sur Vologne: sur le papier ça s'annoncer déjà compliquer, Pour les Ligues 1; 2 tours et demi (100km au tour), pour les ligue 2 2 tour et les Ligues 3 1 tour et quelques km pour allé rechercher la SP1 pour une seconde fois. De plus les pluies de la semaine passé et de la veille n'allaient pas faciliter les choses. 1er départ a 8h, pour nous ça sera 8h39, sachant que notre heure d’arrivée est prévu a 16h20! Presque 8h de moto devant nous. Heureusement que la veille nous avons bien mangés des spécialités vosgiennes, des bon plats qui tiennent au ventre! En tout cas une super soiré avec les membres de chaumont, du quenechneux et du team enduro passion. 

Nous voila parti, au bout de quelques centaines de metre on attaque le 1er chemin, et la deja les 1er cailloux que nous allons côtoyer toute la journée!
Puis viens la SP1 au bout de 15 min, juste le temps de se chauffer. Une spéciale en ligne, une 1er partie dans une belle pâture, bien tracé, puis de multiple pierrier plus ou moins long, en cailloux bien rond et lisse, au 1er tour ça passait plutôt bien mais beaucoup moins bien au 2eme. Puis on arrive sur un obstacle, que je qualifierai "d'inutile", une buse mais trop haute et pas du tout enterré, même les Ligue 1 se poser la question de comment la passé lors des reconnaissance , heureusement l'organisation a mis une palette devant pour facilité le passage. Puis on repart sur une partie "cross" mais très soft, plutôt sympa, puis un 2nd franchissement de pneus très simple. On enchaine des virages sympa et la 3eme Franchissement juste avant de sortir de la spéciale un tronc puis un empilement de troncs avec un beau grume en sortie, ça faisait haut à descendre^^ Nous voila repartis dans cette première partie de la boucle qui est vraiment magnifique avec énormément de cailloux! en monté, en descente lol y en a partout!On arrive au CH2 Ravitaillement avec un peu plus de 20 min d'avance.

On repart ensuite pour la 2nd Partie de la boule un peut moins fatigante mais avec pas mal de bourbiers, toujours des paysages magnifiques.
Viens la SP2, une belle pâture assez longue et plutôt rapide, ben plutôt rapide si elle n'avait pas été si grasse!  Difficile de reprendre du grip en sorti de virage bref une grosse catastrophe... Plusieur d'entre nous irons au tapis. On fini le tour avec encore entre 20 et 30 min d'avance, les temps était large.
Les douleurs commence à apparaitre, tout au long du parcours les crampes vont apparaitre, le parcours est encore plus défoncé qu'au 1er tour... Bref, l'enfer sur terre pour les derniers Km pour ceux qui manque de physique... Heureusement que le parcours et les paysages en valaient le coup!
Tout le monde à fini et sans se blessé, c'est le principale. Un bon week end bien conviviale.

Prochain rendez vous dans 15 jours à Buzancy

lien vers photo maelys https://picasaweb.google.com/112906049998803748627/GrangeSurVologne2014?feat=flashalbum#

lien vers photo d'un photographe http://www.vdh-photo.fr/enduro-granges-2014.html

lien vers video JB https://www.youtube.com/watch?v=wlTVi8TZbrk

https://www.youtube.com/watch?v=x7KtoROcNKU

Super Enduro - Tour

Le 23 fevrier 2013, Nicolas Gison, membre du Team Enduro Passion, participa avec son frère Gregory, au Super Enduro de Tour pour les nationaux en marge du mondial. Le format de course était le suivant : 3 séries de 16 pilotes, 1 manche de 3min + 1 tour avec les 3 premiers qualifié directement pour la final, puis un repêchage et un super repêchage qui qualifie 1 pilotes à chaque fois. Puis une finale de 5min + 1 tour. On pourrai se dire que 3 min c’est très court, mais en super enduro c’est très long . Nicolas par dans la 2nd série et Greg dans la 3eme. Nico par en 2eme ligne, 5 au passage du 1er obstacle il  passe 4eme au second virage puis il retombe sur le gars devant (suite a un calage)  du coup il repart dernier très loin et fini 12eme. Pour Greg manque de chance également bien 7 au 1er obstacle, 4 au second 3eme au pierrier et la il se tanque dans le pierrier. Les mecs  s’empile sur lui il repart également dernier et va rouler très vite pour remonter 9.
Direction repêchage

Nico prend un super départ 5eme. Puis 4 puis 3 a la fin du 1er tour. Puis 2! Et à l'avant dernier tour il prend une pelle à la sortie du pierrier.
Greg quant à lui il nous a fait un grand show, vite 3eme, on assiste à un beau bras de fer avec les 2 premier. Il passe 2 au tronc puis 1er au tour d après grâce au double  sur les troncs qui permette de sauter. Il garde la tête 1 tour et à l’avant dernier tour, le second le remonte dans les troncs, une belle partie de coude à coude et sous la pression, une erreur juste ava

nt les pierres et une belle envolé dans le pierrier. Il se crédite d’ailleurs d’un temps de folie, 58secondes, juste a 5 seconde du temps de Bellino

Go pour le super repêchage, la aussi 1 seul place pour la finale

Super repêchage
Nico  fait le holeshot et dans la précipitation il sen met une et donc après plus aucune chance
Greg part moyen mais se faufile et se place 3 remonte vite 2 à la fin du 1er tour. Il réussi a passer le 1er er garde la place jusqu’ a la fin. 1 sur 2 en final!

Pour la final, Greg part en seconde ligne, difficile avec la 125. Comme a la coutumé, dés les 1er obstacles il arrive a se faufilé. Il arrive a remonté jusqu'à la 8eme place avant de commettre plein de petites fautes dû à la fatigue qui vont le faire redescendre au classement mais il arrivera a sauvé une très belle 12eme place avec 3 manches déjà derrière lui !

Félicitation à vous deux pour vos belles performances ! On se donne rendez vous pour l’édition 2015 !!!

Le club à l'EN'DUO du Limousin

Enfin rentré de notre week end a l'enduo du limousin!!!
Nos deux pilotes du Team Enduro Passion ont assuré!! Il on réussit a s'engager en hard, pour être déclassé en soft après le prologue Xtreme et la longue spéciale de qualification. Il sont donc partis la place 80 au départ de la course pour finir à la 22eme place!!! ils se sont meme payer le luxe de doubler par deux reprise Antoine MEO!!!! un truc de dingue!!! en tout cas tout c'est joué au PS4, une monté interminable dans une tourbe bien aéré et qui finissé dans une ornière de plus d'un mètre de profond!!!!! il a falut sortir une grosse paire de couille pour monté la moto au plus au aprés cété nico et moi pour tiré la moto jusqu'en au!! arrivé en haut MDR ont pose la 1ere moto au controle de passage et on leur dit "on est reparti pour cherché la deuxieme" et tout ca dans le noir le plus complet et sous une grosse pluie! là les mecs du CP nous dissent "c'est bien les mecs c'est ca l'enduo!!!" et nous voila parti recherché la moto de JB, pendant se temps la Méo nous a fait une sacré démonstration, il monte une 1ere fois jusqu’à mis cote, la moto cale, impossible a redémarré (panne de batterie récurrente pendant la course) le voila reparti aussitôt dans la descente pour tenté de redémarré la moto en vin, une descente de malade ou il a a peine touché les freins, il a réussi a éviter les souche et a visé un petit pont ridicule de 50cm de large!! respect!!! aprés nos pilote on continué pendant encore 2h de course, ne les voyant pas arrivé je suis parti en courrant a contre sens pour les retrouvés, il y avait 3km entre nous et le dernier CP ou l'on avez eu des nouvelles d'eux,
1km plus loin je les trouve et la c'est reparti dans l'autre sens au pas de course a tiré les moto pour essayé de pointé au CP suivant avant 21h30!! 21h25 on rejoint la route qui est a 200m du prochain CP dans une partie encore technique et la c'est la course, JB n'a plus d'éclairage on le tire dans tout les sens on lui prend sa moto, et la on arrive au CP on est acceuilli par des mec completement plein qui refuse de nous pointé, vraiment incompréhensible! bref on va pas s'étendre plus sur le sujet... En tout cas nos pilotes faisait surement partie des derniers pilote en course a 21h30, car on se sentaient seul dans les bois! et quand on est arrivé au repas le soir (vers minuit) ils avaient tous fini de manger!!! nos acolite finissent donc a une trés belle 22eme place pour environ 35km parcouru sur 80!!!! vraiment un trés bon week end entre pote, a refaire!!!